Bali – Indonésie

by Sita, 21 mai 2010
Notez cet article

Bali la fervente, Bali la différente, Bali la souriante, Bali l’accueillante

Ces cinq adjectifs sont à mon sens ceux qui définissent le mieux Bali. Son architecture, sa philosophie et son rythme de vie en font une île vraiment à part, il n’est pas rare qu’a la suite d’un voyage à Bali, les gens à peine leur séjour fini se jurent d’y revenir au plus vite.

Bali la fervente

La particularité de l’île est d’être une enclave hindouiste en Indonésie, le pays comptant le plus de musulmans au monde. Comme les Indiens, ils croient au karma et à la réincarnation. Leur pratique religieuse leur fait prendre beaucoup de recul et les rend très tolérants et respectueux.

La version balinaise de l’hindouisme apparut quand le grand royaume hindou Majapahit, qui gouvernait auparavant l’Indonésie, se retira à Bali alors que l’archipel s’islamisait.

Quelque soit l’endroit où vous vous trouverez lors de votre séjour, vous verrez des femmes déposer des offrandes au temple familial et dans leur maison, dans les hôtels, à l’entrée des boutiques et tout endroit public, et ce plusieurs fois par jour. Vous les verrez porter sur la tête de magnifiques offrandes de fruits, de fleurs et de gâteaux.

Vous aurez sûrement la chance d’assister à de spectaculaires processions en pleine rue. Cette ferveur n’a rien d’artificiel, elle fait partie intégrante du quotidien des balinais. Des cérémonies ont lieu tous les jours sur l’île pour apaiser les dieux et calmer les démons afin de conserver l’équilibre entre les forces du bien (dharma) et les forces du mal (adharma). Cette pratique harmonieuse et naturelle de la religion imprègne tous les aspects de leur vie et de la société, et renforce l’identité communautaire à laquelle ils sont très attachés et qui leur permet de préserver leurs différences malgré une forte fréquentation touristique. Pour vraiment apprécier et profiter de ce paradis exotique, il faudra vous laisser envahir par leur rythme tout en respectant certaines règles (voir ici).

Bali la différente

La pratique religieuse omniprésente influe considérablement sur l’architecture et l’habitat balinais. Vous verrez de nombreux temples plus ou moins imposants, dans lesquels en revanche vous ne pourrez pas rentrer si vous n’êtes pas hindouiste, mais dont vous pourrez voir le pourtour. Les enclos familiaux (voir le détail ici) possèdent tous un temple.

Le rythme de vie balinais est d’une délicieuse lenteur, inutile de presser les Balinais, mieux vaut vous détendre et profiter. Leurs journées s’organisent autour du temple de leur village et de leur maison. Ils passent beaucoup de temps à préparer les cérémonies et n’ont pas beaucoup de temps de libre, ce qui pourrait nous paraître une contrainte constitue pour eux l’élément unificateur de leur vie et est une source de divertissement, de socialisation et de moments festifs. Leur différence culturelle est une fierté pour eux.

L’architecture des temples : elle doit concilier les divinités villageoises et ancestrales. L’endroit le plus sacré (le nord-est) d’un territoire est réservé au temple du village et, dans une maison, au temple familial, il faut créer une ambiance plaisante et paisible pour inciter les dieux à venir aux cérémonies. Les temples comportent une cour intérieure et extérieure, avec plusieurs sanctuaires de tailles diverses consacrés aux fondateurs du village et aux divinités locales. Un trône en pierre padma pour le dieu du Soleil Surya occupe l’angle kaja-kangin. Habituellement, un meru (sanctuaire à toits multiples) à onze toits est dédié à Sanghyang Widi, la divinité balinaise suprême, et un meru à trois toits est consacré au Gunung Agung (volcan le plus haut de Bali).

Bali la souriante

Si on garde une image en tête quand on pense à Bali, c’est le large sourire franc des Balinais, dès qu’ils vous croisent, ils vous saluent « Hello » et leur visage s’illumine, c’est beau parce que c’est sincère. Ils sont d’une grande gentillesse, ils engagent la conversation (en anglais) très facilement, et celle-ci s’amorce toujours de la même façon : « hello, comment t’appelles tu ? d’où viens-tu ? où loges tu ? est-ce que c’est ton mari, ta femme ? », ces questions peuvent paraître indiscrètes mais il ne faut pas se formaliser, c’est leur façon de mieux vous connaître. Il faut admettre aussi que c’est un moyen pour eux de vous « vendre » un service, un moyen de transport, un massage, une chambre, etc… car ils vivent souvent de plusieurs petits boulots. Leur principale préoccupation en dehors des cérémonies est de nourrir sa famille, la soigner, payer la scolarité des enfants. Vous serez amené à marchander, ça fait partie du « folklore » en revanche, ils ne sont jamais agressifs, et on peut s’entendre très vite sur un prix. Il vous faudra un ou deux jours pour vous faire une échelle de prix. Une fois l’accord trouvé ils sont très serviables, efficaces et ponctuels. Sachez qu’il est très facile de se déplacer, il faut parfois du temps car certains endroits comme autour de Denpasar sont très embouteillés et la circulation y est très dense.

Bali l’accueillante

Tout est fait à Bali pour que l’on s’y sente bien, une multitude d’activités sont possibles et vous en trouverez pour tous les goûts. Tout est facile à organiser ou à faire organiser.

Pour les sportifs, Bali est une des « Mecque du surf », plusieurs spots internationalement connus s’y trouvent, et de nombreux balinais s’y sont mis avec un style et une aisance bien à eux.
Les vents arrivant de l’océan Indien, les spots de surf sont situés dans la partie sud de l’île (presqu’île de Bukit), et sur la côté nord de Nusa Lembongan, où la houle s’engouffre dans le détroit formé avec la côte balinaise. Pendant la saison sèche (d’avril à septembre), la côte ouest offre les meilleures vagues car les vents arrivent du sud-est et c’est aussi en cette saison que le site de Nusa Lembongan est le plus propice au surf.

La plongée ou le snorkeling (masque et tuba) : Bali possède d’immenses massifs coralliens et une fabuleuse faune marine et ajoutez à cela des eaux tièdes et turquoises, les conditions idéales pour mettre la tête sous l’eau. Pour les plongeurs débutants, il existe un grand nombre d’écoles de plongée fiables, pour les plongeurs déjà confirmés, un grand nombre de sorties sont proposées, les meilleurs spots sont tous accessibles en une journée depuis le sud de Bali.

Que ce soit pour le surf, la plongée ou le snorkeling, on trouve très facilement à louer le matériel.

La randonnée et le trekking : Bali est la destination idéale pour la randonnée, différents niveaux de difficulté sont proposés dans les centres touristiques, les hôtels, on vous proposera très facilement des circuits avec guide pour un ou plusieurs jours, tout est organisé, on vient vous chercher où vous résidez, vous n’aurez plus qu’à mettre un pied devant l’autre. En revanche, comme Bali est assez peuplée, vous ne trouverez pas vraiment de longues randonnées sauvages, mais de quoi tout de même vous régalez en gravissant les volcans qui vous laisseront des magnifiques souvenirs. Il faut partir tôt voir très tôt pour éviter les nuages et profiter de couleurs magnifiques. Le monde appartient à ceux qui se lèvent tôt.

Vous n’avez plus qu’à boucler vos valises et partir découvrir ce coin du monde qui vaut réellement le détour, vous m’en direz des nouvelles.

Sita
Sita Auteur, photographe
Je vis à Bordeaux, mais j’aime le voyage. Parce que c’est synonyme de dépaysement, de rencontres, de découvertes et d’échanges. Partir c’est aussi accepter de se bousculer, d’être surpris et ensuite de faire partager. Internet, les réseaux sociaux, les blogs sont une fenêtre d’échange et d’ouverture sur le monde qui permettent de transmettre nos émotions, sensations, notre vécu, notre ressenti à notre entourage, aux amis étrangers, expatriés, aux personnes rencontrées lors de nos pérégrinations et à tous les internautes inconnus qui voyagent sur et à travers la toile. L’envie de collaborer à Aventure-Voyage est née, tout d’abord, de ma rencontre décisive avec Khun DiDi, ensuite c’est le plaisir d’écrire, de revivre et de prolonger nos voyages. C’est le « prétexte » que je me suis donné pour interviewer les gens et raconter de l’humain.

Vous pourriez aimer aussi :

Suivez les nouveautés !

Abonnez vous a notre lettre d'information (Newsletter) et ne ratez plus aucun article !

La chaîne YouTube

Image Instagram du jour...

Voir Plus

Derniers articles

Suivez nous sur Facebook