Focus sur Pineh, producteur de café et guide a Bali

by Sita, 20 février 2011
Notez cet article

Pineh : producteur de café et guide. (Interview réalisée en mai 2010)

Bonjour, parlez-nous de vous ?

Je m’appelle Pineh Colada mais rien avoir avec le cocktail. Je suis né à Kintamani à Bali, connu pour sa belle vue sur le lac Batur.

Nous sommes ici dans votre plantation de café, vous y vivez avec votre famille ?

Oui je vis ici avec ma famille, ma femme et mes deux garçons de 5 et 7 ans. Ma grande famille vit à 1 km. J’adore être ici car c’est un endroit calme, j’y suis heureux, je cultive le fameux café Balinais que je torréfie moi-même, du cacao, des épices, je fabrique des produits de beauté (lait corporel, huile pour le corps) je m’occupe aussi de la mise en paquet. Toutes mes cultures sont complètement bio, je n’utilise aucun produit chimique, c’est ce que les gens recherchent de plus en plus. Je fais découvrir mes produits aux touristes, ce n’est pas une grosse rentrée d’argent mais j’aime faire ça, pas de stress.

Avez-vous une autre activité professionnelle, comme la plupart des balinais ?

Je travaille dans le tourisme, je fais du trekking notamment au Mont Agung, le plus haut volcan de Bali avec ses 3150 m. Je suis aussi guide pour le Mont Batur qui culmine à 1770 m. Pour celui-ci, il y a une organisation des guides, nous avons chacun un numéro, et il y a un roulement, nous guidons pour maximum 4 personnes.

Est-ce qu’être guide est plus avantageux financièrement ?

Humm, oui être guide c’est intéressant mais depuis que le gouvernement a organisé notre travail en  association, nous n’avons pas de travail tous les jours, mais il me verse un salaire. Donc grâce à mes deux activités, ça va.

Pouvez-vous nous parler de votre 3ème activité : la peinture ?

Oui je réalise des peintures, je fais ça en amateur, je n’ai pas de galerie. Mes parents le faisaient avant moi, ils peignaient sur des portes pour le plaisir. Moi je peins sur de la toile pour pouvoir les vendre. Mes prix sont moins chers qu’à Ubud ou Kuta car ce qui prime pour moi c’est de pouvoir partager mon plaisir avec les gens qui visitent la plantation et rendre mon travail accessible financièrement.

Parlez-nous de Bali. Que pensez-vous de votre île aujourd’hui ?

Bali a changé depuis quelques temps, elle est comme du miel ou du sucre, elle attire beaucoup de monde pour le tourisme ou les affaires, malheureusement certains font du mauvais business.

Comment imaginez-vous Bali dans 10 ans ?

Dans 10 ans, ce sera encombré, avec beaucoup de circulation routière, des embouteillages partout, même si le gouvernement essaie déjà de trouver des solutions. Je pense que tant que Bali conservera sa culture intacte, elle sera préservée pendant de longues années. Mais tout dépendra des gens qui viennent à Bali pour faire des affaires, s’ils font en sorte de s’intégrer et de respecter notre culture, tout ira bien. Malheureusement, il y a des gens qui ne pensent qu’à l’argent et ne font pas les choses correctement et ne protègent pas notre culture.

Avez-vous peur pour votre futur ?

Non.

Vous pensez positif !

Oui, je pense toujours positif car je suis hindou et j’en suis très heureux car Bali est très amicale. Si vous voulez venir avec toute votre famille à Bali, pas de problème mais j’espère que lorsque les gens viennent, ils essaient de comprendre comment nous vivons et essaient d’apprendre notre culture. Et qu’ils comprennent que c’est important de se protéger l’un l’autre.

Que pensez-vous de la pollution à Bali, spécialement celle du plastique ?

Les Balinais ont déjà un peu plus de respect pour la nature, ils apprennent. Le respect de l’environnement est enseigné à l’école, les professeurs informent les enfants et leur expliquent les méfaits du plastique.

Nous avons vu, en descendant du Mont Batur, juste à côté d’un temple, beaucoup de déchets en plastique…

Oui car parfois il s’y déroule de grosses cérémonies, les gens ne nettoient pas tout de suite. On se réunit à 20, 30 parfois 100 personnes pour tout nettoyer gratuitement.

Vous pensez donc que le futur sera meilleur pour l’environnement ?

Oui, ce sera mieux, ça a déjà commencé. Je le vois avec mes enfants, ils ne jettent plus les déchets par terre.

Pineh Colada, PO. Box 1006, Sekardadi, Kintamani, 80652 Bali
Tél/Fax : +62(0366)51378
Mail :
pineh@hotmail.com, pinehcoladabali@yahoo.co.id
www.pinehbalitours.com

 

Sita
Sita Auteur, photographe
Je vis à Bordeaux, mais j’aime le voyage. Parce que c’est synonyme de dépaysement, de rencontres, de découvertes et d’échanges. Partir c’est aussi accepter de se bousculer, d’être surpris et ensuite de faire partager. Internet, les réseaux sociaux, les blogs sont une fenêtre d’échange et d’ouverture sur le monde qui permettent de transmettre nos émotions, sensations, notre vécu, notre ressenti à notre entourage, aux amis étrangers, expatriés, aux personnes rencontrées lors de nos pérégrinations et à tous les internautes inconnus qui voyagent sur et à travers la toile. L’envie de collaborer à Aventure-Voyage est née, tout d’abord, de ma rencontre décisive avec Khun DiDi, ensuite c’est le plaisir d’écrire, de revivre et de prolonger nos voyages. C’est le « prétexte » que je me suis donné pour interviewer les gens et raconter de l’humain.

Vous pourriez aimer aussi :

Suivez les nouveautés !

Abonnez vous a notre lettre d'information (Newsletter) et ne ratez plus aucun article !

La chaîne YouTube

Image Instagram du jour...

Voir Plus

Derniers articles

Suivez nous sur Facebook