Ifugaos, peuple du riz

by Khun DiDi, 29 mars 2010
Notez cet article

Les guerriers bâtisseurs de rizières en terrasses

Peuple ayant bâti les fameuses rizières en terrasses vieilles de plus de 2000ans, les IFUGAOS sont aussi un peuple de guerrier. Faire ce trek de 3 jours à la découverte des villages Cambulo, Batad et Bagaan en compagnie de mon jeune guide IFUGAO de 23 ans Jerick fut vraiment exceptionnel.

Les paysages sont splendides, la vision de ces rizières a flanc de montagne fait comprendre comment la vie est rude et difficile dans ces montagnes… Le trek en lui-même est assez physique et parfois dangereux avec les pluies tropicales qui ravinent la montagne. Mais marcher pendant 6h par jour en écoutant Jerick m’expliquer les rites et coutumes de son peuple permet d’oublier, un peu, les douleurs musculaire. Bref je ne sais pas si c’est le fait d’avoir pu contempler ces splendides rizières ou le fait d’avoir entendu toutes ces histoires sur les IFUGAOS (surement un peu des 2) mais je garderais un souvenir incroyable de cet endroit et des gens rencontrés là-bas… Si vous partez aux Philippines, ce trek est a faire absolument, mais une bonne condition physique est requise ainsi que de bonne chaussures de randonnées

Les Ifugaos sont un peuple de paysans bâtisseurs. Grâce à leur savoir-faire, à leur intelligence et à leur culture, ils ont sculpté les montagnes à la main pendant des millénaires. Peuple de guerriers aguerris et de sculpteurs de bois, autrefois coupeurs de tête, les Ifugaos perpétuent aujourd’hui tant bien que mal leurs traditions et leurs croyances. Car la déforestation, la raréfaction de l’eau et les effets du réchauffement climatique menacent les cultures en terrasses. C’est un spectacle magique, hors du temps, et qui mérite à lui seul les kilomètres parcourus avant d’arriver ici. Les rizières forment un gigantesque damier d’escaliers « célestes », accrochés à flanc de montagne. Certaines forment des piscines naturelles, reflétant la couleur du ciel. On comprend mieux pourquoi les Ifugaos parlent de « miroirs de Dieu » pour qualifier leurs ouvrages. Le plus surprenant, c’est la cascade de rizières qui dégringole, en suivant les courbes du terrain, au fond du canyon. Un vrai témoignage de l’harmonie entre l’homme et la nature ! (extrait d’un article du « routard »)

Le reportage sur ce trek:

Khun DiDi
Khun DiDi Auteur, photographe et videaste
Khun DiDi, surnom donné en Thailande. Ayant l'opportunité de beaucoup voyager pour mon travail (cameraman / webmaster) et aimant les arts-martiaux, la moto, les sports de glisse, je compte essayer de vous faire partager quelques unes de nos expériences...Passionné de photo, je suis le complice idéal de Sita pour vous faire découvrir de belles choses sur notre petite planète ! 😉

Vous pourriez aimer aussi :

Suivez les nouveautés !

Abonnez vous a notre lettre d'information (Newsletter) et ne ratez plus aucun article !

La chaîne YouTube

Image Instagram du jour...

Voir Plus

Derniers articles

Suivez nous sur Facebook