Jour 2, Nagdi a Jagat

by Sita, 12 octobre 2014
Jour 2, Nagdi a Jagat
4 (80%) 1 vote
PHOTOS & VIDEOS SUR LE NEPAL

Retrouvez notre série d’articles consacrée au mythique trek du tour des Annapurnas, au Népal.

Jour 2 : mardi 29 avril 2014, 1er jour de marche et anniversaire de Khun Didi. Nagdi (790 mètres) -> Jagat (1300 mètres)

  • Heure de départ : 7H30
  • Heure de pause : 12H30/14H00 et 12.5 km parcourus
  • Heure d’arrivée : 15H45
  • Distance parcourue : 17,3 km avec un point culminant à 1625 mètres.

L’aventure autour des Annapurnas commence ici

C’est parti pour un trek de 250 km…

Le trek démarre par un petit sentier qui court à flanc de montagne, et serpente au milieu des villages, et des cultures en terrasse. A cette altitude toutes sortes de légumes et fruits poussent, c’est très verdoyant et très maraîcher.

Tout est très propre et très coquet, les habitations sont simples et spartiates mais bien entretenues, des fleurs égayent le paysage. La population que nous croisons est composée essentiellement de femmes, d’enfants et de personnes âgées.

Elles transportent tout sur leur dos et disparaissent derrière leur chargement de longues tiges de maïs. Outre la culture, l’élevage occupe une place importante, nous voyons des chèvres, des vaches, des poules.

Nous longeons la chaîne himalayenne par son versant Nord, c’est-à-dire côté tibétain, donc chinois. L’architecture change, nous entrons dans l’univers bouddhiste. Des petits monuments sont érigés à l’entrée des villages en hommage à des personnes disparues.

Pradip, notre guide nous explique que la tradition et les croyances veulent qu’on les contourne uniquement par la gauche.

Nous découvrons les drapeaux de prière qui sont accrochés un peu partout, dans la nature, ou qui flottent dans les villages. Ils sont aux cinq couleurs des cinq éléments (vert = air, rouge = feu, jaune = terre, bleu = eau et blanc = ciel).

Le midi, on fait étape dans un endroit absolument charmant, en face d’une impressionnante cascade, nous déjeunons en terrasse, nous sommes seuls, et nous savourons la pause. Au cours de cette première journée, nous franchissons plusieurs fois la rivière et cours d’eau grâce à des ponts suspendus métalliques.

Grâce à une petite fille qui fait des grands gestes, nous apercevons des singes à tête blanche et corps noir, ce sont des Hanuman Monkey ou Langur. Nous croisons des enfants sur le chemin de l’école, ils revêtent tous l’uniforme. Chaque petite parcelle de terre est cultivée, il y a des oignons, de l’ail, des pommes de terre, des choux, des haricots, des tomates et toute sorte d’arbres fruitiers, pommiers, mandariniers, bananiers, manguiers. Par moment, on a l’impression d’être dans un paysage de poupée.

En fin d’après-midi, quand nous sommes posés à l’hôtel, je profite de l’atmosphère, assise au balcon au premier étage, place privilégiée pour capter les scènes de vie. Un groupe de femmes est assis, elles plaisantent en triant de l’ail, interpellent les personnes qui passent, les rires fusent, avec le débit de la rivière comme fond sonore.

Vena, notre porteur, qui est aussi cuisinier, s’affaire dans l’arrière-cour, il a mis le patron de l’hôtel à contribution, il fouette de la crème car il prépare un gâteau d’anniversaire surprise pour Khunn Didi. Il prend mille soins pour parfaire la décoration, poche à douille en main, il écrit consciencieusement un message.

Alors que nous sommes attablés, toute la famille du lodge nous rejoint et Vena apporte le superbe gâteau coloré et agrémenté de bougies. Ce moment est magique et un avant-goût de la générosité népalaise. Nous avons conscience d’être des privilégiés.

La famille lui offre une écharpe en tissu soyeux en guise de présent dans la pure tradition bouddhiste et hindouiste, toutes les générations sont réunies et déguste une part de gâteau.

Tour des Annapurnas - NEPAL

Téléchargez les fichiers GPS du jour 2 du trek

PHOTOS & VIDEOS SUR LE NEPAL
Sita
Sita Auteur, photographe
Je vis à Bordeaux, mais j’aime le voyage. Parce que c’est synonyme de dépaysement, de rencontres, de découvertes et d’échanges. Partir c’est aussi accepter de se bousculer, d’être surpris et ensuite de faire partager. Internet, les réseaux sociaux, les blogs sont une fenêtre d’échange et d’ouverture sur le monde qui permettent de transmettre nos émotions, sensations, notre vécu, notre ressenti à notre entourage, aux amis étrangers, expatriés, aux personnes rencontrées lors de nos pérégrinations et à tous les internautes inconnus qui voyagent sur et à travers la toile. L’envie de collaborer à Aventure-Voyage est née, tout d’abord, de ma rencontre décisive avec Khun DiDi, ensuite c’est le plaisir d’écrire, de revivre et de prolonger nos voyages. C’est le « prétexte » que je me suis donné pour interviewer les gens et raconter de l’humain.

Vous pourriez aimer aussi :

Pas de commentaires


    Laisser une réponse

    Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

    You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

    *

    Suivez les nouveautés !

    Abonnez vous a notre lettre d'information (Newsletter) et ne ratez plus aucun article !

    La chaîne YouTube

    Image Instagram du jour...

    Voir Plus

    Derniers articles

    Suivez nous sur Facebook