Jour 6 de Pisang a Manang – NEPAL

by Sita, 16 novembre 2014
Notez cet article

PHOTOS & VIDEOS SUR LE NEPAL

Retrouvez notre série d’articles consacrée au mythique trek du tour des Annapurnas, au Népal.

Jour ­6 : samedi 3 mai 2014, Pisang (3200 mètres) – Ngwal (3671 mètres ) – Manang (3580 mètres)Heure de départ : 7H15

  • Heure de déjeuner : 12H30/14H15 et 10,1 km parcourus
  • Heure d’arrivée : 16H45
  • Distance parcourue : 19 km avec un point culminant à 3800 mètres

Au pied de l’Annapurna II (7 907m)

La journée démarre par le passage par le lac Mring Tsho, très clair, transparent et dont l’effet miroir reflète le sommet enneigé de l’Annapurna II, qui a accompagné nos pas toute la matinée de ce jour-là.

La légende raconte qu’il doit sa clarté et sa transparence aux oiseaux qui le nettoient. -Pradip

Tour des Annapurnas - NEPAL

lac Mring Tsho

On emprunte ensuite un petit chemin qui permet d’accéder au village de Ghyaru, perché à 3670 mètres, d’architecture tibétaine, encore un village qui semble perdu, l’environnement y est dur et rude. Beaucoup de maisons ont l’air abandonné. Sur les hauteurs domine un monastère avec un magnifique stupa blanc et doré. Il nous faudra une heure avec un rythme de marche très lent pour y accéder. Les ruelles y sont minuscules, on s’octroie une pause thé et café sur une terrasse avec vue sur l’Annapurna II, c’est assez exceptionnel.

On poursuit notre chemin en franchissant 3800 mètres d’altitude. En chemin, nous tombons sur un petit restaurant et une petite boutique. On se laisse tenter par des viennoiseries bien appétissantes, on y achète des pains au chocolat et à la cannelle pour le goûter quand on retrouvera Vena, qui a fait la route seul, par la piste.

Pour notre part, nous empruntons les « chemins de chèvre ». Nous faisons notre pause déjeuner dans un village à flanc de montagne battu par des vents forts, les habitants ont la peau burinée par le soleil, les enfants ont des visages ronds rougis par le vent.

Nous faisons une petite pause en terrasse au soleil avant de déjeuner à l’intérieur à l’abri du vent. Au menu des champignons frits avec du riz.

Le ventre bien rempli, nous poursuivons l’ascension jusqu’à 3900 mètres pour atteindre un stupa. Sur le chemin, à la sortie du village, nous croisons des habitants  qui lavent leur linge dans le cours d’eau et l’étendent sur le sol au soleil.

Nous entamons ensuite notre descente vers Manang, on marche longtemps dans une plaine, il fait chaud, le soleil brille à l’abri du vent, il nous faut 2h30 pour atteindre Manang. Cette journée est une grosse étape, en fin de journée la fatigue se fait sentir, les jambes sont lourdes et les pieds sont comprimés.

Juste avant d’atteindre Manang, nous longeons le village de Braka et son monastère, accrochés à une falaise tout à fait particulière, les roches ressemblent à des pinacles.

Avalanche sur l'Anapurna II

Avalanche sur l’Anapurna II

Manang, quant à lui, est posé sur un promontoire rocheux. La dernière côte qui permet d’y accéder est raide, très raide. Dès que l’on arrive, on s’empresse de libérer nos pieds, et on savoure une douche bien chaude. On déguste un de nos petits pains achetés sur la route avec une boisson chaude. Une pause bien méritée.

Au menu du soir, soupe de tomate aux nouilles, assiette de frites et assiette de pommes préparée comme chaque soir, consciencieusement par Vena.

PHOTOS & VIDEOS SUR LE NEPAL

Sita
Sita Auteur, photographe
Je vis à Bordeaux, mais j’aime le voyage. Parce que c’est synonyme de dépaysement, de rencontres, de découvertes et d’échanges. Partir c’est aussi accepter de se bousculer, d’être surpris et ensuite de faire partager. Internet, les réseaux sociaux, les blogs sont une fenêtre d’échange et d’ouverture sur le monde qui permettent de transmettre nos émotions, sensations, notre vécu, notre ressenti à notre entourage, aux amis étrangers, expatriés, aux personnes rencontrées lors de nos pérégrinations et à tous les internautes inconnus qui voyagent sur et à travers la toile. L’envie de collaborer à Aventure-Voyage est née, tout d’abord, de ma rencontre décisive avec Khun DiDi, ensuite c’est le plaisir d’écrire, de revivre et de prolonger nos voyages. C’est le « prétexte » que je me suis donné pour interviewer les gens et raconter de l’humain.

Vous pourriez aimer aussi :

Pas de commentaires


    Laisser une réponse

    Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

    You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

    *

    Suivez les nouveautés !

    Abonnez vous a notre lettre d'information (Newsletter) et ne ratez plus aucun article !

    La chaîne YouTube

    Image Instagram du jour...

    Voir Plus

    Derniers articles

    Suivez nous sur Facebook