Une balade à Bordeaux – France

by Sita, 3 décembre 2013
Notez cet article

Voir les photos de Bordeaux

Une déambulation dans Bordeaux

Vous ne connaissez pas Bordeaux et vous souhaitez découvrir cette ville magnifique. Nous vous avons concocté cet itinéraire spécialement pour vous. Au programme les incontournables agrémentés de nos adresses favorites. Alors, que vous soyez un Bordelais ou un touriste étranger, n’hésitez pas a suivre nos pas !!

Ce parcours vous fera régulièrement changer d’univers et d’atmosphère. Je vous garantis peu de circulation automobile, et la découverte de tout un tas d’endroits charmants. Si vous disposez de plus de temps, vous pouvez bien sûr faire le même parcours en flânant davantage. Bonnes chaussures et appareil photo indispensables !!

Le quartier Saint-Michel, authentique et cosmopolite

BORDEAUX-14Pour bien profiter de sa journée, l’idéal est de partir tôt et pour bien démarrer rien de tel qu’un bon petit déjeuner. Nous prenons le parti de vous faire démarrer la journée dans un lieu très vivant, direction le marché des Capucins dans le quartier Saint Michel proche de la gare. Pour s’y rendre prendre le tram A, arrêt Saint Michel. A la descente du tramway, vous serez tout de suite dans l’ambiance, vous allez plonger dans le quartier cosmopolite par excellence aux couleurs métissées. C’est coloré, c’est bruyant, les étals de vêtements, tissus, chaussures fourmillent. La place au pied de l’église Saint Michel étant en travaux, tous les chalands ont migré sur les quais. Nous vous conseillons de lever la tête pour regarder le détail des façades et voir les fameux mascarons de Bordeaux qui décorent bon nombre de demeures.

Ensuite, faufilons nous et prenons la rue des Allamandiers, direction le marché, arrivés place du Maucaillou, on aperçoit la grande halle. A droite de l’entrée, l’équipe dynamique du café « Chez Jean Mi » (1) est à l’œuvre, toute sorte de gens s’y côtoient. A la carte, c’est le grand écart, ça va du petit déjeuner café-croissant à l’assiette d’huîtres avec son verre de vin blanc. Une fois le petit-déjeuner dégusté, une balade dans le marché, c’est le cœur de la ville, bon nombre de restaurateurs viennent s’y approvisionner en viandes, poissons, triperies, fruits et légumes, fromage. Il y a de quoi prévoir un fabuleux festin.

Après ce tour enivrant, on repart par le même chemin, place du Maucaillou, prendre la rue des Menuts sur la gauche. Le jour où vous reviendrez et que vous disposerez de plus de temps, je vous conseille vivement une pause (comptez deux bonnes heures) au « Grand hammam » des Menuts (2), il est exclusivement réservé aux femmes. C’est un lieu traditionnel que fréquentent assidûment les femmes maghrébines du quartier, c’est un endroit authentique comme je les aime. Au bout de la rue, vous croisez le cours Victor Hugo, prenez à gauche et longez-le sur une centaine de mètres. Au niveau de la rue du Mirail, vous allez découvrir la grosse cloche, magnifique monument, regardez bien les deux côtés, ils sont très différents. Une fois la grosse cloche franchie, vous entrez dans une nouvelle atmosphère.

Le quartier du palais des sports, jeune et branché

BORDEAUX-23La rue Saint-James est une très jolie rue pavée, de multiples boutiques de vêtements, de déco font la part belle aux créateurs et proposent des articles originaux, elles cohabitent avec des petits restos et bars et ce jusqu’à la place Fernand Lafargue, lieu festif prisé par la jeunesse bordelaise qui se donne rendez-vous le soir à l’Apollo.

Au bout de la place à droite, empruntez la rue Sainte-Colombe qui débouche sur une placette avec des petits restos très sympas. Bifurquez sur la gauche par la rue de la chapelle, et n’oubliez pas durant toute la balade d’observer les façades ornées de mascarons et autres fines sculptures, certaines portes en bois valent aussi une pause.

En traversant le cours Alsace et Lorraine, prenez la rue en face qui plonge vers la droite, vous pénétrez maintenant dans le quartier Saint-Pierre.

Le quartier Saint-Pierre, le vieux Bordeaux

BORDEAUX-19On commence la visite par la place du Palais et la porte Cailhau, endroit particulièrement agréable les beaux jours, toutes les terrasses des petits restos bio, des bars sont prises d’assaut. Les enfants jouent, courent, escaladent la fontaine en forme de galets, l’ambiance est très décontractée. Prenez le temps de faire le tour de la porte et d’en détailler toutes les particularités. Au pied, vous pourrez aussi acheter des souvenirs à l’« Echoppe Cailhau » (3) d’Alexandre Guichard. Ce genre de boutique n’est pas monnaie courante dans Bordeaux.

Une fois vos emplettes réalisées, direction la rue du chai des farines, c’est est une rue typique du vieux Bordeaux, et personnellement j’aime beaucoup son nom. On peut aisément se transporter dans le passé et s’imaginer des fiacres, des charrettes à cheval, dont les fers raisonnent sur les pavés et entre les hautes façades. Des scènes du film de la « Reine Margot » ont été tournées à proximité.

Si vous regardez au sol, vous commencez à voir des coquilles matérialisée qui indique le chemin du pèlerinage de Saint-Jacques de Compostelle et une plaque à l’entrée de la ruelle extrêmement étroite de la Coquille. Dans la rue, le bar à vins « Le petit bois » est un endroit très cosy et idéal pour prendre l’apéritif, il a un frère place du Parlement qui s’appelle « l’Autre petit bois » (4).

Une fois au bout de la rue, vous êtes à l’arrière de l’église Saint-Pierre, vous pouvez la contourner par la gauche pour arriver sur une placette. A partir de cet endroit, les restaurants et bars fourmillent.

Je vous propose de poursuivre par la rue du Parlement Saint-Pierre, où vous trouverez le restaurant spécialisé fruits de mer, « Le petit commerce », endroit très prisé et très couru, je n’y ai pas mes habitudes mais vous en entendrez sûrement parler.

En revanche, un peu plus loin dans la rue, un petit bar dont le haut de porte est décoré de façon originale et décalée fait partie de mes lieux de sortie. « La Comtesse » (5) propose de délicieux mojitos mais pas seulement, c’est l’endroit idéal pour prendre l’apéro. Très agréable en terrasse et à l’intérieur, où la déco baroque et de bric et de broc vaut le détour. C’est Marco le patron.

Un petit peu plus loin, vous arrivez sur la place du Parlement, l’une des plus connues et des plus photographiées. C’est là que se trouve « L’autre petit bois ». La librairie la « Machine à lire » (6) privilégie les auteurs locaux mais pas seulement. Une pause déjeuner sera la bienvenue. Pour les amateurs de viandes rouges, le « Bar du Boucher » (7) est votre adresse, comme son nom l’indique il y a une véritable vitrine de boucher à l’intérieur. Vous choisissez directement votre viande, la quantité que vous pourrez déguster avec une garniture au choix sur des tabourets hauts au bar, sur une barrique ou sur les grandes tables en bois. Johann et Noël sont aux manettes et vous proposent une très belle carte des vins, avec une possibilité de grands crus au verre et de digestifs. Et pour ceux qui préfèrent manger italien, il y a chez « Totto » ou chez « Vanzetti » (8). Dans la rue Saint Rémi, vous trouverez tous les types de cuisine, vous n’aurez que l’embarras du choix, et si vous préférez un endroit calme, élégant à prix très doux, on vous recommande « Elvis » (9), dans la rue des Piliers de Tutelles (voir notre article).

Une fois que vous aurez repris des forces, on continue notre périple par la rue du pas Saint-Georges, pour les nostalgiques faîtes un détour par la petite caverne d’Ali Baba : « Le petit souk » (10) où vous trouverez des répliques de plein de jouets anciens. C’est complètement régressif, mais qu’est-ce que c’est bon. Un vrai bonheur.

Une fois que vous aurez réussi à vous extirper de la boutique, poursuivons jusqu’à la place Camille Jullian, encore un endroit idéal pour boire un verre ou manger en terrasse quand le temps s’y prête et pour se faire une toile. Une ancienne église abrite un cinéma, le lieu est particulièrement beau et rénové avec goût. Amateurs de pop-corn et de films commerciaux passez votre chemin, ici la part belle est faîte à une programmation d’art et d’essai et quand la séance commence les portes se ferment, pas de place pour les retardataires. Bienvenu à l’ « Utopia » (11). Sans aller au ciné, vous pouvez y entrer, rien que l’entrée vaut le coup d’œil. Poursuivez votre chemin, et tournez à droite dans la rue Sainte Catherine l’Artère commerçante de Bordeaux de 1 km 250 mètres, de quoi faire des emplettes, elle abrite tous les grandes enseignes. Au croisement de la rue Saint Rémi, bifurquez par la très belle Galerie Bordelaise. Au bout, allez tout droit et vous apercevrez le grand théâtre et son majestueux perron. Nous y reviendrons un peu plus tard. On va faire un petit détour par les quais.

Les quais, une promenade sur les bords de Garonne

BORDEAUX - Place de La Bourse

BORDEAUX – Place de La Bourse

Pour les rejoindre, il est agréable d’emprunter le cours du Chapeau rouge jusqu’à la place Jean Jaurès (ancienne gare routière, elle a bien changé). Prenez à droite vers la place de la Bourse et sa fontaine des trois grâces, un très beau lieu avec de magnifiques façades. Juste en face près de la Garonne, vous découvrirez le miroir d’eau qui reflète l’ensemble et qui se mue en brumisateur, fontaine. Les Bordelais se sont appropriés le lieu, c’est devenu l’un des endroits le plus photographié de Bordeaux, voir le plus. Quand il fait beau et chaud, les petits et les plus grands s’en donnent à cœur joie, les pieds dans l’eau.

Si vous disposez de temps, vous pouvez vous offrir un détour en empruntant la navette fluviale qui vous amènera sur l’autre rive, la Rive Droite, n’oubliez pas d’admirer le pont de pierre sur la droite (commande de Napoléon).

Vous pourrez partir vers la gauche à pied ou en empruntant un VCUB (12) pour faire le tour par le pont Chaban-Delmas, et accéder ainsi au Quai des marques, magasins de dégriff de marques. On peut y manger et y boire un verre sur des fauteuils confortables face à la Garonne.

Au pied du pont, une bonne adresse pour manger à signaler « Les Tontons » (13), ancien hangar réhabilité dans un esprit industriel, très bon rapport qualité-prix. Longez la Garonne par les quais et tournez à droite au niveau du cours de la Martinique pour rejoindre la très charmante rue Notre Dame, elle regorge de plein d’adresses sympas, restos, boutiques, épiceries, c’est un petit monde à part. Quand vous arrivez au niveau de la rue Sicard, tournez à droite et laisser vous charmer par la place des Chartrons, absolument adorable.

Si la fatigue vous envahit, empruntez le tram place Paul Doumer et descendez soit aux Quinconces, n’oubliez pas de tourner la tête à gauche pour admirer le monument des Girondins et ses majestueuses fontaines. Arrivés aux Quinconces, retrouvez le Grand Théâtre.

Sinon restez de ce côté, dirigez-vous vers la place des Quinconces et son monument des Girondins puis revenez vers le Grand Théâtre.

Le quartier du Grand-Théâtre, chic et cher.

SONY DSC

SONY DSC

Sur son aile gauche se love le « Café de l’Opéra » (14) endroit idéal pour prendre un thé, la décoration rappelle celle de la prestigieuse salle, à moins que le cadre du Grand Hôtel de Bordeaux en face soit plus votre tasse de thé. En remontant le cours de l’Intendance, longez le côté droit et soyez très vigilant pour ne pas louper le plus petit bar de Bordeaux, le dog’s bar.

Allez jusqu’au passage Sarget situé du même côté un peu plus loin. A son extrémité vous rejoindrez la place du Chapelet, juste après l’église un autre passage vous permet de rentrer dans une cour fermée, un ancien cloître que vous pourrez traverser.Sous les arcades il y a un lieu d’exposition que l’on peut visiter gratuitement.

A la sortie, se dressera devant vous le marché des Grands Hommes, qui épouse la forme ronde de la place sur laquelle il est implanté. Pour la petite histoire il a été inauguré par la Reine d’Angleterre, en personne.

En en faisant le tour, je vous conseille de vous arrêter aux « Douceurs de Louise » (15), un ravissement pour les papilles. Le propriétaire Philippe Andrieux (un ancien de Ladurée) est le roi des macarons mais aussi des éclairs avec des combinaisons de parfum particulièrement originales, le mieux c’est d’entrer et d’y goûter.

Reprenez la rue Voltaire ou Franklin, vous arriverez sur le cours de l’Intendance, vous vous trouvez dans le cœur du triangle d’or, où se concentrent toutes les boutiques de luxe. Dirigez-vous vers la place Gambetta, longez la par la gauche, et arrêtez-vous pour contempler la vitrine du chocolatier « Darricau » (16), c’est une toute petite boutique mais qui regorge d’excellents chocolats, on est toujours extrêmement bien reçu même durant les grandes périodes d’affluence, c’est beau, c’est original et c’est bon, je suis une inconditionnelle de cette petite perle.

Juste après Darricau, observez-bien le pied des façades et vous verrez la borne kilométrique zéro km pierre incrustée dans le mur et juste en face sur la place vous trouverez tout un tas de panneaux indicateurs entrelacés. Poursuivez jusqu’à la monumentale porte Dijeaux, descendez à droite la rue des remparts qui fourmillent de petites boutiques plus sympas et plus mignonnes les unes que les autres. Avec une préférence pour « Fille à papa » (17).

Au bout de cette charmante artère, se trouve l’Hôtel de ville et la très belle cathédrale Pey Berland, à voir et si vous le pouvez monter en haut de la « tour Pey Berland » (18) juste à côté qui vous offrira un superbe panorama sur Bordeaux. Dirigez-vous ensuite vers la rue Vital Carles et au milieu de la rue à gauche, bifurquez par la ruelle Poquelin Molière. Au bout à gauche, vous pourrez faire une pause thé, café, chocolat au café-librairie les « Mots bleus » (19), ma préférence va au chocolat « Sous -marin », c’est un mug de lait très chaud auquel on ajoute des carrés de chocolat noir à sa convenance, une vraie tuerie. Tout cela peut bien sûr s’accompagner d’une pâtisserie maison et d’une lecture.

Pour finir votre journée, pourquoi pas vous faire une toile, soit en retournant à l’Utopia soit en allant au « Français » (20) en haut du cours de l’Intendance, il a une programmation plus classique, plus commerciale. Pour diner le « 5ème avenue » (21) est parfait, le service est assuré tardivement, ambiance jeune et branchée, on y mange d’excellents hamburgers faits maison et de la très bonne viande rouge. C’est très copieux.

J’espère que cette balade vous aura plu et que vous serez sous le charme de Bordeaux.

Voir les photos de Bordeaux


Afficher Bordeaux sur une carte plus grande

Sita
Sita Auteur, photographe
Je vis à Bordeaux, mais j’aime le voyage. Parce que c’est synonyme de dépaysement, de rencontres, de découvertes et d’échanges. Partir c’est aussi accepter de se bousculer, d’être surpris et ensuite de faire partager. Internet, les réseaux sociaux, les blogs sont une fenêtre d’échange et d’ouverture sur le monde qui permettent de transmettre nos émotions, sensations, notre vécu, notre ressenti à notre entourage, aux amis étrangers, expatriés, aux personnes rencontrées lors de nos pérégrinations et à tous les internautes inconnus qui voyagent sur et à travers la toile. L’envie de collaborer à Aventure-Voyage est née, tout d’abord, de ma rencontre décisive avec Khun DiDi, ensuite c’est le plaisir d’écrire, de revivre et de prolonger nos voyages. C’est le « prétexte » que je me suis donné pour interviewer les gens et raconter de l’humain.

Vous pourriez aimer aussi :

Suivez les nouveautés !

Abonnez vous a notre lettre d'information (Newsletter) et ne ratez plus aucun article !

La chaîne YouTube

Image Instagram du jour...

Voir Plus

Derniers articles

Suivez nous sur Facebook