Le Paradis sur Terre … du Milieu – NZ

by MITCH, 26 mai 2016
Le Paradis sur Terre … du Milieu – NZ
3 (60%) 1 vote

LOTR-01

Depuis 2001, la Nouvelle-Zelande, pays aux paysages grandioses qui ont servi de décors à la saga de Narnia mais surtout aux trilogies de Peter Jackson (Le Seigneur des anneaux et le Hobbit ) suscite mon intérêt. Après y avoir parcourus plus de 7000 km, je vous propose de découvrir quelques coins magiques.

Un peu d’histoire

Dans l’île du Sud, à environ 70 km au Nord-ouest de Queenstown, se trouve Glenorchy, une petite ville située à l’extrémité du lac Wakatipu, là où les eaux gris-turquoise des rivières Dart et Rees se jettent dans le bleu intense du lac. Certainement un de plus beaux endroits de Nouvelle-Zelande et un « must see » pour tout voyageur qui se rend dans la région de Queenstown.

L’endroit fut longtemps le lieu de passage des Maoris en quête de jade. Il ne fut occupé par des colons écossais, éleveurs de moutons, qu’a la fin du 19ème siècle. La route depuis Queenstown le long du lac Wakatipu, ouverte en 1962 (et goudronnée seulement en 1998 !!) figure comme l’une des plus belles de Nouvelle-Zelande et vaut à elle seule le déplacement.

Great Walks

La région de Glenorchy est le point de départ d’un grand nombre de « Great walk » (autrement dit de randonnées longues qui nécessitent de bivouaquer ou de dormir dans les « Hutt », l’équivalent de nos gîtes de montagne). Pour ne citer que les plus célèbres : Routeburn track, Earslaw burn, Scott Creek Track, Greenstone Valley… Le trek de Routeburn track est sans doute la plus belle de toutes les pistes du Wakatipu basin et fait partie du top 10 du pays.

N’hésitez pas à vous référer au site du DOC (Department Of Conservation) auprès duquel il faudra vous adresser de toute façon pour réserver vos places si vous voulez dormir dans un gîte (certains sont très occupés en période estivale)

http://www.doc.govt.nz/parks-and-recreation/places-to-go/otago/places/glenorchy-area/

Le Mont Alfred

Se dressant juste au nord lac Wakatipu, à la jonction entre la rivière Dart et la rivière Rees, le mont Alfred semble avoir été posé là, au milieu de la vallée, comme pour servir de point d’observation de toute la région. Et c’est effectivement le principal intérêt de cette petite montagne haute de 1375m d’altitude. Un petit parking, non indiqué, sur le bord de la route, du côté Ouest de la montagne marque le début de la randonnée.

Après les deux premières heures de marche dans la forêt de hêtres, la dernière partie dans les hautes herbes et les pierriers d’ardoise nécessite une certaine vigilance tant elle est pentue. (A éviter par temps de pluie ou s’il vient de pleuvoir. Ça peut être vraiment dangereux.) L’ascension, sous réserve d’une assez bonne condition physique nécessite 3 bonnes heures. Nous avions nos enfants de 6 et 8 ans et leur réussite leur a valu l’admiration des gens que nous avons pu croiser. Mieux vaut y consacrer la journée et prendre le temps de pique-niquer et de profiter de la vue au sommet.

Car c’est un panorama à 360° qui s’offre à vous une fois là-haut.

Paradise

IMG_1133Si vous continuez la route (non goudronnée) qui continue au nord de Glenorchy, passé l’entrée de la piste d’Earnslaw Burn et le Diamond Lake, vous atteindrez le petit hameau de Paradise. Il n’y a rien de précis à voir dans les environs si ce n’est vous balader sur les bords de la rivière Dart ou à l’orée de la forêt pour vous imprégner de l’ambiance du lieu. Pour les fans des trilogies de Peter Jackson, l’endroit a servi pour représenter plusieurs endroits des Terres du Milieu dont la lisière de la Lorien, la maison de Béorn ou encore les bois d’Amon Hen dans lesquels Boromir trouvera la mort.

Les tours operators ne s’y sont pas trompés. Et vous croiserez sur cette route nombre de 4×4 aux plaques d’immatriculation évocatrices telle que « LGOLAS » ou « BIFUR » !! Ils proposent des visites guidées assez chères (comptez 150 à 190 NZD pour des tours en 4×4 ou/et à cheval d’une demi-journée, la plupart au départ de Queenstown) surtout quand on sait qu’une bonne partie des sites de tournages sont sur des terrains privés auxquels les tours operators n’ont pas plus accès que vous et moi. Les sites « publics » sont facilement trouvables. Il est donc plus avisé (et plus économique!) de faire la balade par soi-même. (Sauf si vous êtes un fan « hard core » qui veut situer les sites de tournage exacts).

Kinloch

Le site de tournage le plus facilement reconnaissable est d’ailleurs sur le bord de la route. Depuis Glenorchy, prenez la direction de Kinloch, de l’autre côté du lac. Une fois traversé la rivière Dart, tournez à droite vers le Nord et là, à 500m sur votre droite, c’est l’Isengard. Bien sûr, la tour de d’Orthanc n’y est plus (pour le tournage, une maquette de la base de la tour de Saroumane avait été construite à l’échelle 1, les 150 m de la tour étant numérisé par ordinateur) mais le background avec les montagnes est facilement reconnaissable (en particulier le Mont Earnslaw qui figure Caradhras.)

Si vous continuez quelques kilomètres sur cette route vers le nord, vous arriverez au point de départ de la randonnée vers le lac Sylvan. A travers une magnifique forêt de hêtres, il vous faudra environ 1h30 pour arriver au lac et faire la boucle retour. C’est une randonnée facile et bien balisée qui ne présente aucune difficulté et qui vaut également qu’on s’y arrête.

Le hameau de Kinloch est un petit coin de paradis. Situé de l’autre côté de l’embouchure de la rivière Dart sur le lac Wakatipu, en face de Glenorchy, il n’y que deux possibilités pour se loger : les chambres de Kinloch Lodge (http://www.kinlochlodge.co.nz/) ou le camping. Pour y accéder, mieux vaut avoir un tout terrain car au-delà de Glenorchy plusieurs tronçons de route ne sont pas goudronnés. Sinon un petit bateau fait la navette depuis Glenorchy. Kinloch Lodge est une back-packer convivial et a prix modéré (comptez 135 NZD pour une chambre de 4 personnes). La cuisine est très bien équipée et l’endroit est cosy, avec un coucher de soleil sur les montagnes à couper le souffle. C’est un « camp de base » idéal pour explorer la région et l’unique bar du lieu offre l’apéritif au téméraire qui apporte une photo de son saut dans le lac Wakatipu depuis le ponton en face du bar (le « Kinloch Dive » tel qu’on le nomme ici !) Ce que peu de personnes font compte tenu du fort courant à cet endroit et de la température de l’eau!

Dart River Safari

Une autre façon d’explorer la région pour les gens pressés, c’est avec Dart River safari (http://www.dartriver.co.nz/ ). Depuis Glenorchy, vous remonterez la rivière Dart vers le cœur du Mount Aspiring National Park à l’aide d’un jetboat, un de ces fameux bateaux à fond plat tant prisés dans la région, propulsé comme un jetski et qui permet au pilote de remonter la rivière à grande vitesse dans des eaux ne dépassant pas les 10cm de profondeur par endroit l’été. Outre le fait qu’il passe souvent très (trop !) près des rochers, le sport national sur ce genre de bateau est le fameux « 360° ». Sensations garanties ! Le jetboat remonte généralement jusqu’à  Sandy Bluff. Le must est de faire une partie du voyage retour sur la rivière Dart en kayak gonflable depuis Chinamans bluff, non sans avoir au préalable pique-niqué sur les berges de la rivière. Ce n’est pas « donné » (comptez 329NZ$ par personne pour la formule « Funyak » qui dure la journée) mais on accède à des endroits inaccessibles en voiture et certainement difficiles d’accès à pieds.

La région de Glenorchy-Paradise est vraiment mon coup de cœur en Nouvelle-Zelande. Peu d’endroits offrent des paysages aussi magnifiques avec autant de possibilités d’activités et aussi peu de gens. Du vert, de l’air, de l’eau, du calme,… Le Paradis quoi !!

Mitch
Mitch Auteur invité
Je partage la même passion que Khun Didi pour les voyages, les sports de glisse et l’heroic fantasy, mais c’est sur un tatami que nous nous sommes rencontrés lorsque nous étions adolescents. Dans ma famille, voyager se limitait à aller en vacances l’été à Lacanau, près de Bordeaux, dont je suis originaire. Je m’étais donc promis, enfant, dès lors que j’en aurais les moyens, de découvrir un pays chaque année. Et c’est ce que je fais depuis 1998, d’abord seul, puis avec mon épouse et aujourd’hui avec mes deux enfants. Les voyages sont pour moi synonyme de découverte mais aussi d’ouverture et de partage, partage avec les gens qu’on rencontre mais aussi et surtout ceux qui nous accompagnent.

Vous pourriez aimer aussi :

Pas de commentaires


    Laisser une réponse

    Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

    You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

    *

    Suivez les nouveautés !

    Abonnez vous a notre lettre d'information (Newsletter) et ne ratez plus aucun article !

    La chaîne YouTube

    Image Instagram du jour...

    Voir Plus

    Derniers articles

    Suivez nous sur Facebook